Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Alchémille fendue
Denis Jordan

Alchémille fendue

Alchemilla fissa - Günther et Schummel
A. glaberrima (Schmidt) Opiz ou A. glabra (Poret) Buser

Rosaceae | Prairies et pelouses  Milieux rocheux, éboulis, falaises 

Plante vivace, haute de 10 à 30 cm, glabre parfois munie de quelques poils épars, à tige courbée-ascendante. Feuilles glauques à bord poilu, basales, suborbiculaires, divisées environ jusqu'au milieu en 7 à 9 folioles, arrondies en coin à la base aux nervures translucides. Fleurs jaunâtres groupées en grappe longue et lâche, et entourées de sépales à pointe aiguë.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AR

Biologie

  • Floraison : de juin à août

Ecologie

Tendance hygrophile : pelouses rocailleuses fraîches-humides, rocailles, combes à neige (Arabidion caerulae).

Etage de végétation

subalpin et alpin.

Répartition

Départementale

Espèce assez fréquente dans le secteur granitique Mont-Blanc-Aiguilles-Rouges dans le Chablais est, le Haut-Giffre et dans la partie nord-est de Bornes-Aravis avec une station isolée au sud-ouest dans le massif de la Tournette (Gave in Perrier 1 : 271, 2010, Jordan, 8007). Dans les Bauges, cette alchémille est indiquée dans la Sambuy par Perrier in Perrier.

Première observation départementale

Collectée au mont Charvin par Songeon en 1856 (G).

Herbiers

Ann : 6, G : 60, Jay : 5

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: