Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Ancolie des Alpes
Denis Jordan

Ancolie des Alpes

Aquilegia alpina - L.

Ranunculaceae | Prairies et pelouses 

Haute de 30 à 50 cm, ses tiges sont accompagnées de feuilles d’un vert bleuté deux à trois divisées en segments incisés, dentés et cunéiformes. Un pied d’ancolie des Alpes porte trois, quatre fleurs qui peuvent atteindre 8 à 9 cm de diamètre. La fleur se compose de cinq sépales en formes de pétales et de cinq pétales petits disposés en tube corollaire, terminés par éperon à peine courbé au sommet.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AR

Biologie

  • Floraison : de juillet à septembre

Ecologie

Tendance hygrophile, préférence calcicole : pelouses calcaires fraîches (Caricion ferruginae), pelouses rocheuses exposées au nord, rebord supérieur des rochers, bordures d'aulnaies vertes, rochers.

Etage de végétation

subalpin, maximale 2500 m aux Contamines et 2560 m à Chamonix.

Répartition

Départementale

Espèce assez rare ou rare : dans le Chablais sud et est (station remarquable à Montriond), le Haut-Giffre, la partie nord-est de Bornes-Aravis. Pas d'observations pour les Bauges. L'ancolie alpine est rare également dans le secteur granitique Mont-Blanc-Aiguilles-Rouges sur calcaire ou sur silice.

Première observation départementale

Collectée au col de Sagertoux par Métert en 1840 (G).

Herbiers

Ann : 1, G : 22, Jay : 4

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: