Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Arabette des Alpes
Denis Jordan

Arabette des Alpes

Arabis alpina L. subsp. alpina

Brassicaceae | Milieux rocheux, éboulis, falaises 

Plante vivace, haute de 10 à 30 cm, pubescente, à rameaux étalés et à rosettes stériles. Feuilles ovales, oblongues, dentées, les basales à pétiole court, largement ovales, les caulinaires embrassantes-auriculées. Fleurs blanches pédicellées en grappe longue s'allongeant après la floraison.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

C

Biologie

  • Floraison : de mars à octobre

Ecologie

Préférence calcicole : éboulis calcaires (Thlaspion rotundifolii), moraines et alluvions (Petasition paradoxi), rochers humides (Cystopteridion).

Etage de végétation

collinéen à alpin, maximale 2950m sur l'aiguille du Belvédère à Chamonix.

Répartition

Départementale

L'arabette des Alpes est très fréquente sur toutes les hautes montagnes calcaires d'où elle parvient dans les régions basses acheminées par les cours d'eau : bassin lémanique à Publier, dans la réserve naturelle de la Dranse (1974-2000, Jordan); vallée de l'Arve et cluse du lac d'Annecy à Doussard notamment et sur le plateau des Bornes en bordure de la Fillière aux Ollières (1989, Dabry). Cette espèce est assez rare dans les chainons jurassiens : montagne du gros Foug, chaine du Vuache, chaine du Salève, assez fréquente cependant dans le grand Salève. L'espèce est assez fréquente également sur calcaire dans le secteur granitique Mont-Blanc/Aiguilles-Rouges.

Première observation départementale

Collectée au Môle par Perrot en 1805 (G)

Herbiers

Ann : 22, G : 75, Jay : 7

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 0 + 1 ?
Votre réponse: