Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Arabette tourette
Denis Jordan

Arabette tourette

Arabis turrita - L.

Brassicaceae | Milieux rocheux, éboulis, falaises 

Plante bisannuelle, haute de 20 à 80 cm, munie de poils étoilés et à tige rameuse dans le haut. Feuilles basales pétiolées, lancéolées, irrégulièrement dentées, les caulinaires embrassantes par deux oreillettes. Inflorescence feuillée aux pétales blanc jaunâtre produisant des siliques longs de 8 à 15 cm, penchés.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AC

Biologie

  • Floraison : de avril à juin

Ecologie

Xérothermophile, calcicole : bois clairs secs et rocailleux (Quercion pubescenti-petraea), taillis et lisières thermophiles (Geranion sanguinei), rochers ombragés, rocailles, pierriers, tas de pierres.

Etage de végétation

collinéen à montagnard, maximale 1400m à Vacheresse et 1530m à Bellevaux.

Répartition

Départementale

Cette grande arabette est relativement fréquente et constante lorsque ses exigences écologiques sont réunies. Elle est fréquente dans les chainons jurassiens et assez fréquente sur les pentes rocailleuses boisés généralement exposées au sud des hautes montagnes calcaires jusqu'à 1000m. L'absence ou la rareté de l'espèce en régions basses et sur les plateaux est due au manque de biotopes favorables. L'espèce est très rare en Mont-Blanc/Aiguilles-Rouges seulement observée dans les gorges de la Diosaz à Servoz en 1983 et à l'amont de Bionnassay à St Gervais en 1985 par Jordan.

Première observation départementale

Collectée "propé Gaillard" par Boissier en 1840 (G)

Herbiers

Ann : 2, G : 40, Jay : 3

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Ecrire le chiffre 5
Votre réponse: