Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Azalée couchée
Denis Jordan

Azalée couchée

Loiseleuria procumbens - (L.) Desv.

Ericaceae | Landes et forêts 

Arbuste nain en espaliers, à nombreux rameaux. Feuilles persistantes, coriaces, ovales, longues de 4 à 7 mm, glabres. Inflorescence en grappe ombelliforme composée de 4 à 5 fleurs roses dont les pétales sont divisées en 5 dents obtuses.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AR

Biologie

  • Floraison : de juin à juillet

Ecologie

Silicole ou sols acidifiés : landines, arêtes, moraines en situation froide et ventée (Loiseleurion-Vaccinion).

Etage de végétation

subalpin et alpin, maximale 2780 m dans le jardin de Talèfre à Chamonix.

Répartition

Départementale

Espèce fréquente dans le secteur granitique Mont-Blanc-Aiguilles-Rouges, rare dans les hautes montagnes calcaires. Dans le Chablais, stations excentrées au nord dans le massif des Cornettes de Bise (1905, Saint Yves. G) et au nord-ouest à Bellevaux, dans la montagne d'Hirmentaz à 1580 m (1975-1998, Jordan). En Bornes-Aravis, cette éricacée est présente surtout dans la partie nord, nord-est. Dans les Bauges, l'espèce est indiquée seulement dans la montagne du Charbon par Billet en 1905.

Première observation départementale

Collectée au col d'Anterne par de Candolle en 1835 (G)

Herbiers

Ann : 7, G : 50, Jay : 9

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Ecrire le chiffre 5
Votre réponse: