Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Campanule agglomérée
Denis Jordan

Campanule agglomérée

Campanula glomerata subsp. glomerata - L.

Campanulaceae | Prairies et pelouses 

Plante vivace, haute de 15 à 60 cm, à racine grêle. Tige non rameuse, feuillée. Feuilles ovales à lancéolées arrondies ou en coeur à la base, denticulées, pubescentes. Inflorescence en glomérules terminales entourées de bractées et glomérules axillaires (insérées à l'aisselle des feuilles et de la tige) composées de fleurs bleu violacé en cloche étroite.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

C NM

Biologie

  • Floraison : de juin à août

Ecologie

Calcicole : pelouses plus ou moins sèches à basse altitude (Mésobromion,Xérobromion), en montagne (Seslerion), prairies mésophiles (Triseto-Polygonion), ourlets thermophiles (Geranion sanguinei), chênaies herbeuses mésophiles.

Etage de végétation

collinéen au subalpin inférieur, maximale 1900m sur la pointe de Perret à Taninges.

Répartition

Départementale

Cette campanule est fréquente ou assez fréquente sur une majeure partie du département en dessous de 1700 m. Elle est par contre totalement absente d'un bon tiers sud-est, à l'exception de deux observations dans le Haut-Giffre : Samoëns, le pied du Crêt (1938, Chopinet, Jay) et Sixt, le Boret (1987, Anthoine et 2005, Bal, Lopez-Pinot).

Première observation départementale

Collectée sur les "bords graveleux du Fier près de Cran" par Puget en 1855 (G)

Herbiers

Ann : 2, G ? Jay : 6

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: