Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Carline blanche
Denis Jordan

Carline blanche

Carlina acaulis L. subsp. caulescens - (Lam.) Schübl. et Martens

Asteraceae | Prairies et pelouses 

Plante haute de 3 à 30 cm, à tige dressée. Feuilles ondulées, pennatipartites à dents épineuses. Capitule solitaire, large de 5 à 12 cm y compris les bractées intérieures scarieuses, blanc argenté simulant des fleurs ligulées. Fleurs toutes tubuleuses, blanchâtres à rousses.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

C NM

Biologie

  • Floraison : de juillet à septembre

Ecologie

Thermophile, mésoxérophile, préférence calcicole : pelouses sèches (Mesobromion, Seslerion), pâturages rocailleux secs (Cynosurion), landes à genévrier nain et callune vulgaire.

Etage de végétation

montagnard à subalpin.

Répartition

Départementale

Espèce très fréquente dans toutes les hautes montagnes calcaires, plus rare dans le secteur granitique Mont-Blanc/Aiguilles-Rouges. Rare dans les chaînons jurassiens mais assez fréquente dans le grand Salève, par touffes isolées dans les autres chaînons : montagne d'Age à Lovagny, Vuache à Arcine (1982, Jordan, 1998, Pinot-Lopez), montagne des Princes à Seyssel et Crempigny-Bonneguète (Jordan). Sur les plateaux, l'espèce n'a été observée que sur celui du Gavot à Saint Paul en Chablais. Dans le régions basses: dans le bassin lémanique à Publier, Juvigny et Allinges (1975-1986, Jordan) et le bassin rhodanien à Clarafond et Desingy (1979-1998, Jordan).

Première observation départementale

Collectée "sommet de la grande Gorge" (Salève) par Metfort en 1861 (G)

Herbiers

Ann : 3, G ? Jay : 5

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Ecrire le chiffre 5
Votre réponse: