Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Céphalaire des Alpes
Denis Jordan

Céphalaire des Alpes

Cephalaria alpina - (L.) Roemer et Schultes

Dipsacaceae | Prairies et pelouses 

Plante vivace, haute de 60 à 140 cm, velue. Feuilles pubescentes, les caulinaires pennatiséquées, à divisions lancéolées, dentées. Inflorescence en capitules sphériques aux fleurs jaunes pâle, portés par un pédoncule long. Bractées de l'involucre lancéolées acuminées, velues-soyeuses, appliquées au capitules.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AR

Biologie

  • Floraison : de juillet à août

Ecologie

Thermophile, calcicole : pentes herbeuses exposées au sud, hautes herbes à calamagrostide bigarrée, pierriers.

Etage de végétation

montagnard au subalpin, maximale 1750 m au Reposoir.

Répartition

Départementale

Espèce assez fréquente dans le Chablais, partie nord de Bornes-Aravis en particulier sur la commune du Reposoir. Station remarquable par son étendue, de 2 à 3 hectares et la plus importante de Haute-Savoie à Entremont dans les Bauges. Très rare dans le Haut-Giffre avec une seule récolte à Sixt "pentes herbeuses de la pointe de Sambet" (1894, Guinet, G), non revue. Espèce indiquée dans le secteur granitique Mont-Blanc-Aiguilles-Rouges "au col de Balme" par Payot in Perrier (1 : 362). Indication très douteuse, ou peut être réelle mais alors au nord du col sur territoire helvétique.

Première observation départementale

Collectée au Môle par Perrot vers 1810 (G)

Herbiers

Ann : 5, G : 40, Jay : 4

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Ecrire le chiffre 5
Votre réponse: