Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Céphalanthère de Damas
Denis Jordan

Céphalanthère de Damas

Cephalanthera damasonium - (Miller) Druce
C. alba Simonkai ou C. pallens (Jundz) L.C.M Richard

Orchidaceae | Landes et forêts 

Plante vivace, haute de 20 à 50 cm. Tige glabre, feuilles oblongues obovales, engainantes. Inflorescence en épi très lâche composée de 6 à 12 fleurs blanc jaunâtre. Pointe du labelle jaune orangé.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

C NM

Biologie

  • Floraison : de mai à juin

Ecologie

Xérothermophile, sur calcaire : forêts de feuillus, chênes, de hêtres (Cephalanthero-Fagenion) et de résineux, pinèdes de pin sylvestre, sapinières, pessières, parfois exclusive dans les plantations serrées d'épicéas, lisières de bois.

Etage de végétation

collinéen au montagnard, maximales 1380m à Passy, 1480m au Reposoir et 1510m aux Contamines.

Répartition

Départementale

Espèce assez fréquente dans les régions basses (station remarquable dans une plantation d'épicéas au bord du lac à Nernier avec 250 pieds en fleurs dont une touffe de 14, 1998 par Jordan), sur les plateaux, dans les chainons jurassiens et les hautes montagnes calcaires mais en dessous de 1300m. Cette orchidée est très rare dans le secteur granitique Mont-Blanc/Aiguilles-Rouges: "en allant au Pavillon de Bellevue" (1853, Payot, G), les Contamines-Montjoie, la Frasse, 1485-1510m (1991-93, Jordan) et les "Granges d'en Haut", 1385m (1996, Gerfaut-Valentin).

Première observation départementale

Collectée "au mont Sion" par Lombard-Morin en 1821 (G)

Herbiers

Ann : 2, G : 40, Jay : 1

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: