Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Céraiste à cinq étamines
Denis Jordan

Céraiste à cinq étamines

Cerastium semidecandrum - L.

Caryophyllaceae | Prairies et pelouses 

Plante annuelle, haute de 3 à 20 cm, vert jaunâtre, à poils courts, glanduleux sans rejets stériles. Feuilles ovales, acuminées, longues de 1,5 cm. Bractées à large bord scarieux, non barbues. Inflorescence en cymes lâches composées de fleurs blanches aux pétales échancrés sur 1/8 de la longueur plus courts que les sépales. Pédicelles fructifères plus longs que le calice. Capsule cylindrique.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AR M1

Biologie

  • Floraison : de mars à mai

Ecologie

Xérothermophile, calcicole : pelouses sèches (Mésobromion, Xerobromion), dalles calcaires (Alysso-Sedion), gravières, champs cultivés graveleux.

Etage de végétation

collinéen à montagnard inférieur, maximales 895m sur le petit Salève et 940m dans le Vuache.

Répartition

Départementale

Espèce assez fréquente dans le bassin lémanique et le bassin rhodanien, rare dans la cluse du lac d'Annecy, la vallée de l'Arve jusqu'à Passy (1991, Farille, Jay.), les chainons jurassiens et sur les toutes premières pentes des hautes montagnes calcaires jusqu'à 800m, atteint Taninges, 645m (2007, Jordan) dans la vallée du Giffre.

Première observation départementale

Collectée "sous Gaillard" par Mercier en 1848 (G)

Herbiers

G : 10

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: