Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Chénopode glauque
Denis Jordan

Chénopode glauque

Chenopodium glaucum - L.

Chenopodiaceae | Milieux rudéralisés 

Plante annuelle, haute de 10 à 50 cm, tige dressée ou couchée, rameaux souvent retombants. Feuilles lancéolées, étroites, crénelées-dentées, obtuses, atténuées en pétiole à la base, face inférieure glauque et farineuse. Inflorescences axillaires et terminales feuillées composées de glomérules vert glauque formant un épi mince.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AR M2 en augmentation

Biologie

  • Floraison : de juillet à septembre

Ecologie

Nitrophile, thermophile, rudérale : cours de fermes, autour des fumiers, bord de routes, parkings, alluvions des rivières polluées.

Etage de végétation

collinéen à montagnard, maximale 1730m à Châtel.

Répartition

Départementale

Espèce assez rare de découverte récente. Observée dans le bassin lémanique sur 8 communes, dans le bassin rhodanien à Lonnay (1977, Farille). Cette espèce est relativement fréquente en fond de vallée sur Abondance, Châtel et la Chapelle d'Abondance (2003-2007, Jordan, Bressoud et Magnouloux) et à Mieussy, route entre Drevy et la Grange 955m (2006, Jordan, 6528). Dans le secteur granitique Mont-Blanc/Aiguilles-Rouges à Saint-Gervais, hameau le Champel (1998, Jordan, 3436) et le Haut-Giffre à Samoëns (1998, Farille, 2010, Jordan, 7820).

Situation de l'espèce en Haute-Savoie

Depuis 1973, l'espèce a été répertoriée sur 14 communes et dans 21 stations dont 2 situées en réserve naturelle.

Première observation départementale

Collectée à Viry par Mermoud en 1973 (G)

Herbiers

G : 1

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 0 + 1 ?
Votre réponse: