Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Cotonéaster du Jura
Denis Jordan

Cotonéaster du Jura

Cotoneaster juranus - Gandoger

Rosaceae | Milieux rocheux, éboulis, falaises  Prairies et pelouses 

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AR

Ecologie

Xérophile : pelouses rocheuses et rochers en situation de crêtes exposées.

Etage de végétation

montagnard à la base de l'alpin, maximale 2510 m à Chamonix en direction du refuge du Couvercle.

Répartition

Départementale

Assez fréquente dans les hautes montagnes calcaires et le secteur granitique Mont-Blanc-Aiguilles-Rouges. Rare dans les chaînons jurassiens : Grand Salève, la Corraterie, 1200 m (2002, Jordan, 4647).

Première observation départementale

Collectée à Taninges aux Praz de Lys par Chopinet (Jay) déterminé par Zeller et Garraud en 2000.

Remarques

Espèce non distinguée du C. integerrimus par Perrier 1 : 277 ni par les botanistes qui ont déposé leur herbier à Genève. Le cotonéaster du Jura a un port prostré, en brosse, ne dépassant les 50 cm de hauteur ordinairement. Il semble assez fréquent sur les crêtes ou arêtes rocailleuses et ventées des étages subalpin et alpin inférieur. Cependant, dans la zone de contact des deux espèces entre 1300 et 1700 m la distinction de ces deux taxons semble difficile.

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 0 + 1 ?
Votre réponse: