Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Epiaire annuelle
Denis Jordan

Epiaire annuelle

Stachys annua - (L.) L.

Lamiaceae | Champs, moissons 

Plante annuelle, haute de 10 à 30 cm, mollement pubescente à glabre, simple ou rameuse dans le haut. Feuilles glabrescentes, oblongues-lancéolées, crénelées-dentées, le pétiole des feuilles inférieures égalant presque le limbe. Fleurs blanc-jaunâtre disposées par 4 à 6 en pseudoverticilles, à pédicelle court. Calice poilu, tubuleux en cloche dont l'extrémité des dents est poilue.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AR

Biologie

  • Floraison : de juin à octobre

Ecologie

Tendance xérothermophile, préférence calcicole : champs cultivés, surtout moissons calcaires (Caucalidion), décombres, terrains vagues peu colonisés.

Etage de végétation

collinéen à montagnard inférieur.

Répartition

Départementale

Cette épiaire a régressé mais reste encore assez fréquente, dans les régions basses jusqu'à Bonneville dans la vallée de l'Arve, au pied des chainons jurassiens. Elle est rare ou absente des plateaux et ne s'aventure que très rarement dans les cultures du Chablais : Mieussy et Haut-Giffre jusqu'à Samoëns, dans un champ de blé (1968, Farille, Jay.). Dans le secteur granitique Mont-Blanc-Aiguilles-Rouges, l'espèce est notée "extrêmement abondante dans la vallée de Chamonix" par Payot (1882 : 208) mais semble bien avoir disparu depuis.

Première observation départementale

Collectée dans le petit Salève par de Candolle en 1821 (G).

Herbiers

Ann : 2, G : 12, Jay : 4

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: