Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Euphorbe effilée
Denis Jordan

Euphorbe effilée

Euphorbe esula L. subsp. saratoi - Ardoino
E. esula subsp. tommasiniana ou E. virgata Waldst. et Kit

Euphorbiaceae | Prairies et pelouses 

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

R en extension M1

Ecologie

Thermophile, tendance nitrophile : pelouses sèches à brome dressé (Mesobromion), pâture (Cynosurion), friches, décombres, bords des routes et autoroutes, gares.

Etage de végétation

collinéen à montagnard inférieur.

Répartition

Départementale

Adventice du sud-est de l'Europe et de l'Asie, naturalisée notamment le long des voies de communication. L'espèce est très dispersée sur une moitié ouest du département. Elle est assez présente dans le bassin lémanique, partout ailleurs elle est rare : dans le bassin rhodanien à Moye, la cluse du lac d'Annecy à Doussard (1996, Farille) et la vallée de l'Arve, de Sallanches à Passy. Dans le Chablais, cette euphorbe est notée à Taninges (1971, Farille, Jay.) et Abondance, talus en bordure du chef-lieu (2011, Jordan, 8174). Dans le secteur granitique Mont-Blanc-Aiguilles-Rouges aux Houches, près du viaduc Ste Marie (1993, Farille, Jay.)

Situation de l'espèce en Haute-Savoie

Observée seulement deux fois entre 1870 et 1924, cette espèce est en extension si l'on en juge par les découvertes récentes depuis 1975 sur 15 communes totalisant 23 points de présence.

Première observation départementale

Collectée "au pied des rochers du Platey" par Payot, s-d. (G)

Herbiers

Ann : 1, G : 2, Jay : 5

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 0 + 1 ?
Votre réponse: