Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Gaillet boréal
Denis Jordan

Gaillet boréal

Galium boreale - L.

Rubiaceae | Prairies et pelouses 

Plante vivace, haute de 10 à 50 cm, glabre à tige rameuse. Feuilles lancéolées, verticillées par 4, trinervées, obtuses. Inflorescence rameuse en panicule terminale composée de fleurs blanches, larges de 1 à 4 mm. Fruit glabre ou hérissé de soies crochues.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AC

Biologie

  • Floraison : de juin à août

Ecologie

Calcicole, espèce à deux écologies distinctes selon l'altitude : hygrophile en prairies humides (Molinion) aux étages collinéen et montagnard et xérophile en pelouses rocheuses (Seslerion) aux étages subalpin et alpin. L'espèce atteint 2500 m au Grand Bornand sur la pointe Percée.

Répartition

Départementale

Espèce fréquente dans les prairies humides du bassin lémanique et dans celles de la partie nord du bassin rhodanien. Assez fréquente sur les plateaux et à la base des chaînons jurassiens. Assez rare dans les hautes montagnes calcaires sauf sur les arêtes rocheuses et sommités du Haut-Giffre où l'espèce est relativement fréquente. Dans le secteur granitique Mont-Blanc-Aiguilles-Rouges, le gaillet boréal peu fréquent semble lié aux affleurements calcaires.

Première observation départementale

Collectée dans le petit Salève par de Candolle en 1831 (G).

Herbiers

Ann : 4, G : 65, Jay : 5

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 0 + 1 ?
Votre réponse: