Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Gnaphale de Hope
Denis Jordan

Gnaphale de Hope

Omalotheca hoppeana - (Koch) Schultz Bip et F.W. Schulz
Gnaphalium hoppeanum Koch

Asteraceae | Milieux rocheux, éboulis, falaises 

Plante vivace, haute de 1 à 10 cm, blanche-tomenteuse à tige dressée, non rameuse. Feuilles étroitement lancéolées, blanche tomenteuse sur les deux faces, les inférieures atteignant 4 cm de long et 4 m de large. Inflorescence souvent penchée en grappe terminale composée de capitules longs de 5 à 7 mm aux fleurs jaunâtres. Bractées de l'involucre dressés non étales-rayonnantes brun foncé.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

R NM

Biologie

  • Floraison : de juillet à août

Ecologie

Calcicole : éboulis et pierriers frais plus ou moins stabilisés, pelouses rocailleuses fraiches (Arabidion caerulae).

Etage de végétation

subalpin supérieur et alpin.

Répartition

Départementale

Espèce assez fréquente dans le Haut-Giffre et en Bornes-Aravis : chaine des Aravis et Bargy-Jalouvre, massif de la Tournette. Assez rare dans le Chablais : massif des Cornettes de Bise, début du 20è siècle (Naville, G, 1986, Jordan), mont Chauffé en 1990 et pointe de Chalune à Bellevaux (2006, Jordan) ainsi que dans le secteur granitique MontBlanc/Aiguilles-Rouges sur calcaire à Vallorcine, Trés-les-Hauts et aux Contamines-Montjoie sur plusieurs points. Aucune observation pour le massif des Bauges.

Première observation départementale

Collectée dans "la descente du col de Balme" par Perrot en 1805 (G)

Herbiers

Ann : 2, G : 15, Jay : 1

Remarques

Sur le sommet du mont Chauffé, un pied mesure 16cm.

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 0 + 1 ?
Votre réponse: