Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Homogyne alpine
Denis Jordan

Homogyne alpine

Homogyne alpina - (L.) Cass.

Asteraceae | Prairies et pelouses  Landes et forêts 

Plante vivace, haute de 10 à 30 cm, à tige dressée, velue-aranéeuse, pourvue de petites écailles foliacées, l'inférieure embrassante. Feuilles basales réniformes, coriaces, vert foncé, luisantes dessus, pubescentes dessous, pétiolées, à bord crénelé. Inflorescence en capitules solitaires aux fleurs tubuleuses roses à lobes pourpre clair. Involucre cylindrique, teinté de pourpre.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

C

Biologie

  • Floraison : de mai à juillet

Ecologie

Silicole ou sols acidifiés, forêts résineuses : sapinières, pessières (Vaccino-Piceion), tourbières boisées, landes à éricacées (Rhododendron-Vaccinion), pâturages boisés, pelouses fraîches humifères, pelouses rocailleuses, rocailles.

Etage de végétation

montagnard supérieur à alpin, minimale 690m à Samoëns et maximale 3010m à Chamonix dans le jardin de Talèfre.

Répartition

Départementale

L'homogyne est très fréquente dans toutes les hautes montagnes calcaires et dans le secteur granitique. Elle est très rare dans les chainons jurassiens, uniquement dans la partie supérieure du grand Salève où cette espèce a été récoltée jusqu'en 1875 par Guinet mais n'a pas été revue récemment.

Première observation départementale

Collectée "sur le Montanvert" à Chamonix par Roux en 1793 (G)

Herbiers

Ann : 7, G : 33, Jay : 2

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 0 + 1 ?
Votre réponse: