Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Jonc noueux
Denis Jordan

Jonc noueux

Juncus subnodulosus - Schrank.
J. obtusiflorus Ehrh.

Juncaceae | Zones humides de plaine 

Plante vivace, haute de 40 à 100 cm, à rhizomes traçants. Tige épaisse. Feuilles inférieures réduites à des gaines, les caulinaires cylindriques. Inflorescence en panicule terminale lâche, longue de 5 à 10 cm, à rameaux divariqués formée de glomérules de 5 à 10 fleurs jaune verdâtre. Capsule vert roussâtre atténuée en bec égalant le périanthe.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AC

Biologie

  • Floraison : de juin à août

Ecologie

Hygrophile, thermophile, calcicole : marais et tourbières basses alcalines où cette espèce forme parfois des groupements denses et plus ou moins monospécifiques, prairies à molinie (Molinion), fossés.

Etage de végétation

collinéen à montagnard inférieur, maximale 1235m à Demi-Quartier.

Répartition

Mondiale

Européenne.

Départementale

Espèce fréquente et présente dans la plupart des zones humides des régions basses où l'espèce atteint Passy (1907, Briquet, G) dans la vallée de l'Arve. Elle est rare à l'intérieur ou en bordure des hautes montagnes calcaires : Taninges (1967, Farille, Jay.) en Chablais et Demi-Quartier où le jonc à fleurs obtuses domine sur 1200m2 à 1235m d'altitude (1998, Jordan) en Bornes-Aravis. Les indications de Payot "au Bouchet et aux Gaillands" à Chamonix, pour le secteur granitique, rapportées par Perrier (2 : 294) sont douteuses.

Première observation départementale

Collectée à Pringy par Puget en 1859 (Ann)

Herbiers

Ann : 2, G : 28, Jay : 2

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Ecrire le chiffre 5
Votre réponse: