Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Jonc alpin
Denis Jordan

Jonc alpin

Juncus alpinoarticulatus Chaix subsp. alpinoarticulatus
Juncus alpinus Vill.

Juncaceae | Zones humides de montagne 

Plante vivace, haute de 20 à 40 cm, à rhizomes traçants. Feuilles cylindriques, comprimées, noueuses et cloisonnées. Inflorescence en panicule étalée à rameux dressés, composée de glomérules de 6 fleurs pourpre noir. Tépales longs de 2 à 3 mm, bruns à noirâtres, obtus, les extérieurs mucronés. Capsule noire luisante, obtuse, largement elliptique.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

C

Biologie

  • Floraison : de juin à août

Ecologie

Hygrophile, calcicole : marécages alcalins (Caricion davallianae), prairies tourbeuses, graviers et sables humides au bord des ruisseaux (Caricion bicolori-atrosfuscae).

Etage de végétation

montagnard supérieur à alpin.

Répartition

Mondiale

Circumboréale.

Départementale

Espèce fréquente sur toutes les hautes montagnes du département et qui semble encore être présente dans les marais et tourbières du plateau de Gavot. Les observations et récoltes effectuées en dessous de 1000m semble se rapporter à la sous-espèce fuscoater, sauf peut être des populations issues des hautes régions que l'on retrouve à basse altitude sur les berges humides des rivières alpines.

Première observation départementale

Collectée au col de Balme et à Plampraz par Perrot en 1805 (G)

Herbiers

Ann : 9, G : 30, Jay : 5

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 0 + 1 ?
Votre réponse: