Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Lathrée écailleuse
Denis Jordan

Lathrée écailleuse

Lathraea squamaria - L.

Scrophulariaceae | Landes et forêts 

Plante vivace, haute de 5 à 25 cm, sans chlorophylle, blanchâtre ou rosée, charnue. Tige munie de quelques écailles blanchâtres servant de feuilles. Fleurs courtement pédicellées, disposées en grappe compacte, unilatérale, spiciforme.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

Biologie

  • Floraison : de mars à mai

Ecologie

Tendance nitrophile et thermophile, de préférence calcicole : bois frais (Fraxinion), haies. Parasite les feuillus surtout noisetier et très rarement les résineux.

Etage de végétation

collinéen, maximale 855 m à Fessy, 880 m à Présilly et 980 m à Lugrin ainsi que 1010 m à la Tour.

Répartition

Départementale

Espèce assez fréquente dans le bassin lémanique, rare ou assez rare ailleurs : bassin rhodanien, cluse du lac d'Annecy, vallée de l'Arve jusqu'à Passy, chaînons jurassiens, plateaux et les toutes premières pentes des hautes montagnes calcaires. Atteint Samoëns (1985, Farille, Jay.) et Passy, près de Servoz (1890, Beauverd, Ann) dans le Haut-Giffre. Indiquée au Grand Bois près de Chamonix par Payot (1882 : 202) en Mont-Blanc-Aiguilles-Rouges.

Première observation départementale

Collectée dans le Salève par Puget en 1852 (Ann).

Herbiers

Ann : 7, G : 30, Jay : 2

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Ecrire le chiffre 5
Votre réponse: