Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Mercuriale vivace
Denis Jordan

Mercuriale vivace

Mercurialis perennis - L.

Euphorbiaceae | Landes et forêts 

Plante vivace, haute de 20 à 40 cm à souche rampante. Tige non rameuse, fueillée seulement dans le haut. Feuilles vert sombre, opposées, longues de 4 à 12 mm, ovales-lancéolées, pointues à dents obtuses. Fleurs verdâtres sans corolles, les mâles en petits glomérules espacés formant un épi long, les femelles solitaires, axillaires et longuement pédonculées.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

C

Biologie

  • Floraison : de mars à avril

Ecologie

Calcicole, forêts de feuillus : chênaies-charmaies, hêtraies, érablaies de ravin, pelouses rocheuses et rocailles en altitude.

Etage de végétation

collinéen à montagnard, maximale 1850 m à la Clusaz et 1890 m à Taninges sur la pointe de Marcelly.

Répartition

Départementale

Espèce fréquente dans les forêts de feuillus de l'ensemble du département jusqu'à 1400-1500 m dans les hautes montagnes calcaires mais assez rare en pelouses rocailleuses, dans le Chablais sud-ouest et Bornes-Aravis. Cette mercuriale est rare également dans le secteur granitique Mont-Blanc-Aiguilles-Rouges : Saint-Gervais, Perrier in Perrier (2 : 222), Chamonix, bois ombragés en allant à la cascade des Pélerins, (s-d. Payot, Ann) et Servoz, dans les gorges de la Diosaz, Payot (1882 : 225).

Première observation départementale

Collectée dans le bois de Joux par Payot en 1848 (Ann).

Herbiers

Ann : 6, G : 25, Jay : 5

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: