Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Micrope dressé
Denis Jordan

Micrope dressé

Bombycilaena erecta - (L.) Smolj
Micropus erectus L.

Asteraceae | Prairies et pelouses 

Petite astéracée annuelle, haute de 5 à 10 cm, entièrement cotonneuse, blanchâtre, très semblable au genre voisin Filago. Tige dressée simple ou rameuse, portant de petites feuilles, oblongues, entières et spatulées. Les fleurs, guère visibles, formes de petits glomérules, accompagnées de longues bractées, étagés sur les rameaux florifères. Les fruits sont enveloppés à l’intérieur des bractées cotonneuses.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

TR M3

Ecologie

Xérothermophile, calcicole : pelouses sèches écorchées sur gravier ou dalles rocheuses calcaires (Alysso-Sedion).

Etage de végétation

collinéen début montagnard jusqu'à 1000m dans le Vuache.

Répartition

Départementale

Espèce très rare. Bornes-Aravis à St Germain sur Talloires en 1860, non revue. Sur les chainons jurassiens, uniquement dans le Vuache où l'espèce est assez constante à Chaumont (de 1923, Romieux, G à 2004, Jordan, Lopez-Pinot). Dans le bassin rhodanien, à Frangy (1987, Jordan, herb) et la vallée de l'Arve à Ayze Briquet in Perrier (1: 378) et dans les campings de Passy (2003, Gourgues et Margueritaz) et Sallanches (2001, Farille, Jay.)

Situation de l'espèce en Haute-Savoie

Espèce observée autrefois entre 1860 et 1926 dans 3 localités. Depuis 1985, année de sa redécouverte dans le Vuache par Bordon, le micrope dressé est répertorié sur 4 communes totalisant 4 stations. Disparu de Frangy vers 1995 (le site a été modifié) l'avenir de l'espèce dans les campings de la vallée de l'Arve est très aléatoire. Par contre, il parait assuré dans le Vuache bénéficiant dune protection par APPB. L'espèce s'y trouve en plusieurs petites populations dans des pelouses naturelles difficilement accessibles à l'homme seulement "perturbées" par des chamois.

Première observation départementale

Collectée à Saint Germain sur Talloires par Puget en 1860 (G)

Herbiers

G : 7

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: