Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Nénuphar blanc
Denis Jordan

Nénuphar blanc

Nymphea alba - L.

Nymphaeaceae | Eaux libres 

Plante aquatique aux feuilles flottantes suborbiculaires, profondément en coeur au pétiole jusqu'à 3 m de long. Fleurs émergentes blanches, odorantes, de 9 cm de diamètre à 20 pétales.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AR

Biologie

  • Floraison : de juin à août

Ecologie

Eaux calmes et profondes (Nymphaeion), lacs, étangs, mares.

Etage de végétation

collinéen à montagnard inférieur.

Répartition

Départementale

Espèce assez régulière dans les lacs, étangs et mares des régions basses jusqu'à Bonneville dans la vallée de l'Arve, des plateaux de Gavot et des Bornes. Elle est par contre rare dans les hautes montagnes calcaires uniquement dans le Chablais ouest : la Goville aux Morts, dans le mont de Vouan de 1823 à nos jours, le lac de Môle (1975-2006, Jordan), le lac d'Anthon à Mieussy (1987, Farille, Jay.) et le Déluge en 860 m à Viuz-en-Sallaz (1984, Jordan).

Situation de l'espèce en Haute-Savoie

Entre 1823 et 1906, le nymphéa blanc a été répertorié dans 10 localités. Depuis 1975, l'espèce a été observée sur 32 communes qui totalisent 41 stations dont 5 situées dans un APPB et une détruite depuis sa découverte. Parmi ces localités récentes, 7 sur 10 anciennes sont confirmées.

Première observation départementale

Collecté dans "le marais de la Meulière près de Boëge" (la Gouille aux Morts-Fillinges) par Colladon en 1823 (G).

Herbiers

Ann : 1, G : 30, Jay : 1

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: