Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Nénuphar jaune
Denis Jordan

Nénuphar jaune

Nyphar lutea - (L.) Sm.

Nymphaeaceae | Eaux libres 

Plante aquatique, à feuilles flottantes, ovales, profondément en coeur, longues de 10 à 30 cm. Fleurs jaunes de 3 à 5 cm de diamètre aux sépales orbiculaires.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

R M1

Biologie

  • Floraison : de juin à août

Ecologie

Eaux calmes et profondes (Nymphaeion), étangs, lacs.

Etage de végétation

collinéen.

Répartition

Départementale

Espèce rare, toujours présente dans la cluse du lac d'Annecy dans le lac à Annecy, Sevrier, Talloires et Doussard où elle est connue depuis 1855. Non retrouvée à la plaine des Rocailles (in Perrier 1 : 28) dans la vallée de l'Arve. De même dans le bassin lémanique "Excenevex à l'embouchure du Vion dans le lac Léman" Gave in Perrier. Trouvée par contre au Lyand : le Voua de la Motte (1981, Jordan) et Allinges, dans un étang artificiel "les Govilles" (2003, Jordan). L'espèce est également indiquée dans le Chablais à Ville-en-Sallaz dans le lac du Môle (1985, Masson) et Viuz-en-Sallaz, le Déluge (1947, Blachon). Dans le bassin rhodanien à Saint-Felix dans l'étang de Crosagny (1985, Jordan), Bloye dans l'étang de Beaumont (1990, Jordan) et Rumilly, lac des Pérouses (2002, Bressoud et Magnouloux).

Situation de l'espèce en Haute-Savoie

Espèce vulnérable sauf dans le lac d'Annecy à la merci d'une destruction d'étang ou de curage, par contre favorisée par la création de nouvelles pièces d'eau : Allinges, Viuz-en-Sallaz, Rumilly.

Première observation départementale

Collectée à Saint-Jorioz "sur les bords du lac d'Annecy" par Puget en 1855 (Ann).

Herbiers

Ann : 2, G : 1

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: