Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Oeillet de Grenoble
Denis Jordan

Oeillet de Grenoble

Dianthus gratianopolitanus - Vill.

Caryophyllaceae | Prairies et pelouses 

Oeillet parfumé, glabre, d’un glauque-bleuâtre intense, formant des touffes denses. Tiges hautes de 10 à 20 cm, anguleuses, portant des feuilles planes, rudes aux bords. Fleurs solitaires, rose-foncé odorantes à pétales barbus vers la gorge. Calice tubuleux de 12 à 20 mm, doublé à la base par un calicule à 4 à 6 écailles.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

R NM

Ecologie

Calcicole : pelouses rocheuses et rochers en situation froide.

Etage de végétation

montagnard supérieur au subalpin entre 1100 et 1900m, minimale 860m à la Vermoz et 750m à la Baume et maximale 2222m au sommet de la Dent d'Oche sur Bernex et 2260m dans le massif de la Tournette.

Répartition

Mondiale

Européenne.

Départementale

Espèce rare et exclusive de trois secteurs des hautes montagnes calcaires. 1/ Chablais, assez fréquente sur une aire incluant les communes de Bellevaux, la Baume, Bernex, le Biot, Vailly et Vacheresse. 2/ Bornes-Aravis, uniquement dans le massif des Bornes : Parmelan, roche Parmole et Tournette. 3/ Bauges, dans la petite Sambuy (1985, Marcacci, 2010, Jordan). Cette espèce a été également observée dans les chainons jurassiens au mont Salève en 1854 par Puget (Ann) mais il s'agit d'une seule récolte très ancienne dont l'origine est incertaine.

Première observation départementale

Collectée à la Tournette par Bouvier en 1853 (Ann).

Herbiers

Ann : 4, G : 35

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: