Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Orobanche du lierre
Denis Jordan

Orobanche du lierre

Orobanche hederae - Duby

Orobanchaceae | Landes et forêts 

Plante haute de 15 à 30 cm, poilue-glanduleuse. Tige jaune teintée de violet, renflée en bulbe à la base et portant des écailles de 1 à 2 cm de long. Fleurs jaunes nuancées de violet, longues de 12 à 20 mm à stigmate jaune formant un épi

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AR

Biologie

  • Floraison : de mai à juillet

Ecologie

Thermophile en situation ombragée : bois, taillis, souvent à la base de vieux murs ou des rochers où est enraciné son hôte.

Etage de végétation

collinéen, maximale 930 m dans le mont de Vouan.

Répartition

Départementale

Espèce assez fréquente dans le bassin lémanique, notamment sur les rives du Léman et le bassin rhodanien. Rare dans la cluse du lac d'Annecy : Doussard (1999, Jordan). L'espèce est également fréquente dans les chaînons jurassiens : station remarquable dans le val de Fier sur Seyssel (2005, Jordan). Elle pénètre que très rarement dans les hautes montagnes calcaires : Chablais, Viuz-en-Sallaz (mont de Vovan) et Saint-Jeoire, vallée du Risse; Haut-Giffre : Magland, grotte de balme, 600 m (1980, Jordan); Bauges gorges du Chéran et se retrouve au pied des versants de Bornes-Aravis : Veyrier-du-lac, Talloires et Faverges.

Situation de l'espèce en Haute-Savoie

Depuis 1975, l'orobanche du lierre a été observée dans 55 localités.

Première observation départementale

Collectée à Evian par Bernet en 1863 (G).

Herbiers

G : 20, Jay : 3

Remarques

A Thonon-les-Bains, vers Marclaz, un pied mesure 82 cm de haut.

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: