Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Peigne de Vénus
Denis Jordan

Peigne de Vénus

Scandix pecten-veneris - L.

Apiaceae | Champs, moissons 

Plante annuelle de 10 à 30 cm de haut, velue-hérissée. Tige striée, rameuse dès la base, rameaux plus ou moins étalés. Les feuilles sont deux à trois fois découpées jusqu’à la base en lobes, les ultimes linéaires très court, de moins de 5 mm. Les fleurs blanches sont en ombelle simple ou à 2 ou 3 rayons. 5 à 7 fleurs par ombelle accompagnées de bractées à leur base produisent un fruit de 1 cm prolongé par un long bec atteignant 5 cm.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

TR M3

Biologie

  • Floraison : de mai à juin

Ecologie

Xérothermophile, calcicole : champs principalement en moissons calcaires (Caucalidion), chemins, décombres.

Etage de végétation

collinéen à montagnard inférieur.

Répartition

Départementale

Perrier de la Bathie écrit "répandu partout sauf sur la zone granitique où il est rare". En Haute-Savoie entre 1818 et 1901, l'espèce a été récoltée une quinzaine de fois dans les régions basses, les chaînons jurassiens et les premières pentes des hautes montagnes calcaires. Actuellement et depuis 1975, le peigne de Vénus a été observé sur moins d'une dizaine de localités dans les décombres, plus rarement en moissons : dans le bassin lémanique sur plusieurs points à Thonon-les-Bains (Jordan et Gruaz) et à Viry (Bressoud et Magnouloux), dans le bassin rhodanien à Marlioz (2006, Prunier) et dans les chaînons jurassiens au mont de Musièges (1997, Bressoud).

Première observation départementale

Collectée dans le Salève par Choisy en 1818 (G).

Herbiers

Ann : 1, G : 15

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Ecrire le chiffre 5
Votre réponse: