Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Petite centaurée rouge
Denis Jordan

Petite centaurée rouge

Centaurium erythraea Rafn subsp. erythraea

Gentianaceae | Prairies et pelouses 

Plante haute de 10 à 40 cm, à tige ramifiée seulement dans le haut. Feuilles basales obovales, entières, en rosette, les caulinaires lancéolées, opposées, sessiles. Inflorescence en cyme dense terminale aux fleurs roses à 5 lobes étalés.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AR

Biologie

  • Floraison : de juillet à septembre

Ecologie

Tendance hygrophile : prés maigres humides, pelouses mésophiles (Mesobromion), pâturages secs, talus argileux, fossés, coupes de bois, chemins forestiers humides.

Etage de végétation

collinéen à montagnard inférieur, maximale 1100 m à Marlens.

Répartition

Départementale

Espèce assez fréquente sur une moitié ouest du département, dans les régions basses, en vallée de l'Arve jusqu'à Sallanches (1978, Farille, Jay), les chainons jurassiens, sur les plateaux ainsi que sur toutes les premières pentes de Bornes-Aravis, des Bauges et du Chablais. Pénètre au coeur du Haut-Giffre, en fond de vallée à Samoëns (1943, Humbert et 1955, de Leiris, Jay.).

Première observation départementale

Collectée au sommet du petit Salève par de Candolle en 1823 (G)

Herbiers

Ann : 2, G : 19, Jay : 6

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 0 + 1 ?
Votre réponse: