Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Petite massette
Denis Jordan

Petite massette

Typha minima - Funck

Typhaceae | Eaux libres 

C’est une plante vivace de 30-80 cm, glabre, possédant 2 types de tiges grêles raides : des tiges stériles portant des feuilles fines pouvant être nombreuses, ce qui confère un aspect dense aux populations et des tiges fertiles qui semblent dépourvues de feuilles, puisque celles-ci très courtes se réduisent à des gaines basales. Les tiges fertiles portent à leur extrémité 2 inflorescences superposées : l’une en forme de massue courte, brun foncé, regroupe les fleurs femelles, prolongée au-dessus par une seconde plus étroite et plus claire formée par les fleurs mâles. Après fécondation, l’inflorescence femelle persiste plus longuement avant de laisser s’échapper des graines munies d’un faisceau de soies.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Liste rouge nationale 1 :
  • Espèce protégée : régional
  • Présence en Haute-Savoie : carte

Biologie

C’est une hémicryptophyte dont le système racinaire est constitué par un rhizome. Sa floraison s’étale de juin à août. Sa reproduction peut s’effectuer soit par voie « sexuée », par les graines, soit par voie « végétative », les plants pouvant émettre des stolons qui leur permettent de se multiplier et coloniser rapidement les bancs de sables. La dissémination des graines munies de soies est réalisée d’une part par le vent mais également par l’eau car les graines peuvent flotter; des fragments de rhizomes ou des mottes entières peuvent également être transportés par l’eau.

  • Type biologique : Hémicryptophyte picto
  • Floraison : de juin à août
  • Mode de dissémination : anémochore hydrochore
  • Type de reproduction : sexuée et végétative

Ecologie

La petite massette est une espèce qualifiée de pionnière, qui a besoin de lumière (héliophile), pour se développer sur des bancs de sables ou de petits graviers, parfois recouverts de vases, plutôt riches en calcaire, qui se développent en bordure des cours d’eau.

Répartition

Mondiale

Cette espèce eurasiatique possède une aire de répartition très morcelée. En Europe, elle se rencontre sur les grands réseaux fluviaux de l’arc alpin, ponctuellement dans la péninsule italienne, les Balkans et le long du Danube.

Française

En France, ses stations se concentrent dans le Sud-Est, principalement le long des rivières de la Provence, du Dauphiné, et des 2 Savoies.

Départementale

En Haute-Savoie, elle est présente en plusieurs points le long de l’Arve et du Giffre, souvent en population importante mais toujours très limitée d’un point de vue spatial. Au sein de son aire de répartition française et européenne, l’espèce est en forte voie de régression.

Menaces & actions de préservation

Le maintien de cette espèce est fortement conditionné à la dynamique fluviale, puisque ce sont les crues qui permettent le rajeunissement et la création de bancs sablo-graveleux susceptibles de l’accueillir. En l’absence de telles perturbations physiques, les bancs sont rapidement colonisés par les ligneux et les stations de massette évoluent vers la saulaie puis les aulnaies. L’espèce est donc fortement menacée par l’aménagement des cours d’eau qui peuvent entraîner la disparition directe des stations de massette mais également indirectement par le biais de la concurrence végétale avec les ligneux.

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Ecrire le chiffre 5
Votre réponse: