Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Polystic à crêtes
Denis Jordan

Polystic à crêtes

Dryopteris cristata - (L.) A.Gray

Dryopteridaceae | Zones humides de plaine 

C’est une plante vivace de 30 à 50 cm, qui possède un rhizome court, et dont les frondes sont regroupées en touffes assez lâches. Ces frondes ont un limbe ferme de forme oblongue, atténué au sommet et une fois entièrement divisé, les divisions inférieures sont largement triangulaires et courtes. Leur pétiole est assez mince, muni d’écailles brun-clair et mesure moins de la moitié de la longueur du limbe. Chaque limbe porte de 10 à 20 paires de divisions, brièvement pétiolulées, pennatiséquées à lobes arrondis, dentés en scie avec des dents mucronées. Les frondes fertiles sont dressées avec des divisions étroites et espacées, les sporangifères étant étalées presque de façon perpendiculaire par rapport au plan du limbe. A la face de ces divisions sont visibles 2 rangs de grands sores qui se touchent à maturité, protégés par de petites membranes entières, persistantes. Les frondes stériles, elles, sont plus petites ( 45 cm) et un peu retombantes vers l’extérieure de la touffe. Plusieurs espèces de fougères sont assez proches, notamment Dryopteris filix-mas, ce qui a parfois pu prêter à confusion.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Liste rouge nationale 1 :
  • Liste rouge régionale :
  • Inventaire flore menacée 74 :
  • Espèce protégée : national
  • Présence en Haute-Savoie : carte

Biologie

C’est une espèce hémicryptophyte vivace, dont les sporanges se développent de juin à août. La pollinisation est assurée par l’eau tandis que la dissémination des spores produites s’effectue par le vent. L’espèce reste en général peu abondante sur les stations où elle se développe. Elle peut s'hybrider avec Dryopteris carthusiana dont elle est très proche (avec laquelle elle partage un ancêtre commun); l'hybride obtenu est appelé D. x uliginosa.

  • Type biologique : Hémicryptophyte picto
  • Floraison : de juin à août
  • Mode de pollinisation : hydrogame
  • Mode de dissémination : anémochore
  • Type de reproduction : sexuée

Ecologie

C’est une espèce qui se développe dans les bois humides, marécageux ou tourbeux (aulnaies (Alnion glutinosae), bétulaies, saulaies) à nappes phréatiques permanentes, parfois dans les roselières (Phragmition), en périphérie de tourbières ou en queue d'étangs, dans des marais « tremblants ». Elle semble préférer les sols modérément acides, et s’observe généralement à basse altitude, jusqu'à 800 m. L'espèce est considérée comme semi-sciaphile, mais la production de spores semble dépendre d'un bon éclairement et s'annule généralement sous couvert fermé. Il semblerait qu’une fois établie, la plante supporte la concurrence avec des herbacées plus élevées et qu’elle puisse survivre assez longtemps quand les conditions se dégradent, mais demeure très sensible à l’assèchement.

Répartition

Mondiale

C’est une espèce circumboréale, présente dans le nord et le nord-est de l'Europe, en Asie et en Amérique du Nord.

Française

En France, l'espèce est présente au nord-est d'une ligne allant de la Haute-Normandie au Dauphiné.

Régionale

En Rhône-Alpes, l’espèce semble avoir disparu de l’Ain et de l’Isère et ne subsisterait alors plus qu’en Haute-Savoie, en deux stations.

Menaces & actions de préservation

Les biotopes de Dryopteris cristata sont en forte régression dans toute la France, en lien avec les pratiques de drainage des forêts humides, tourbeuses pour en améliorer les capacités de production et les adapter aux techniques modernes de sylviculture. En Haute-Savoie, la principale population présente dans le nord du département est installée dans une aulnaie glutineuse d’un marais protégée par Arrêté Préfectorale de Protection de Biotope et inscrit dans un site Natura 2000.

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 0 + 1 ?
Votre réponse: