Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Rhododendron hirsute
Denis Jordan

Rhododendron hirsute

Rhododendron hirsutum - Miller

Ericaceae | Landes et forêts 

C’est un sous-arbrisseau de 20-50 cm de haut, qui possède des tiges dressées, tortueuses avec de jeunes rameaux et pédoncules hispides. Ses feuilles sont ovales, obtuses, mucronulées à l’extrémité et finement crénelées sur le bord avec de longs cils écartés ; elles sont vertes et luisantes en dessus, mais plus pâles et ponctuées de nombreuses glandes ferrugineuses en dessous. Les fleurs, disposées par 3 à 8 en ombelles terminales sont roses, avec un calice à lobes oblongs-lancéolés et ciliés. La corolle est tachée de rouille en dehors et possède également de petits cils sur les pétales. Le fruit est une capsule oblongue.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Liste rouge nationale 1 :
  • Liste rouge régionale :
  • Inventaire flore menacée 74 :
  • Espèce protégée : national
  • Présence en Haute-Savoie : carte

Biologie

C’est une chamaephyte qui fleurit de mai à juillet selon l’altitude. La pollinisation est effectuée par les insectes et les graines sont disséminées par le vent.

  • Type biologique : Chaméphyte picto
  • Floraison : de mai à juillet
  • Mode de pollinisation : entomogame
  • Mode de dissémination : anémochore
  • Type de reproduction : sexuée

Ecologie

C’est une espèce des rocailles, pierriers stabilisés et pâturages des hautes montagnes (proche du Caricion ferruginae) des étages montagnard et subalpin sur substrat calcaire; elle se rencontre également dans des pinèdes à pin de montagne (Erico-Pinion).

Répartition

Mondiale

C’est une orophyte alpienne. Elle est essentiellement présente dans les alpes centrales où elle est fréquente de la Suisse à la Hongrie, en passant par l’Allemagne méridionale et l’Italie septentrionale.

Française

En France, elle atteint sa limite de répartition occidentale et n’est présente qu’en Haute-Savoie...

Départementale

... où elle est connue depuis la fin du 19ème siècle dans le Chablais, et plus ponctuellement dans le massif de Bornes-Aravis et Haut-Giffre. Si les stations du Chablais ont été revues, augmentées de nouvelles localités, celle des Aravis n’a à ce jour pu être retrouvée. Mais de nouvelles stations ont été découvertes ces 10 dernières années.

Menaces & actions de préservation

De par les habitats qu’elle occupe, l’espèce est relativement peu menacée si ce n’est pas des aménagements liés à des domaines skiables ou l’exploitation forestière par exemple, sans concertation préalable. La plupart des stations haut-savoyardes sont dans des Arrêtés Préfectoraux de Protection de Biotope, mais néanmoins des aménagements récents de piste de ski en forêt sur la commune de la Chapelle d’Abondance ont en partie anéanti une station très récemment retrouvée sur la commune.

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Ecrire le chiffre 5
Votre réponse: