Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Saule blanc
Denis Jordan

Saule blanc

Salix alba L. subsp. alba

Salicaceae | Landes et forêts 

Arbre atteignant 20 m de haut. Feuilles lancéolées, longues de 5 à 8 cm, 4 à 6 fois plus longues que larges, à poils soyeux épars dessus, velues-soyeuses dessous au bord non enroulé. Chatons cylindriques. Capsule entièrement glabres.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

C

Biologie

  • Floraison : de avril à mai

Ecologie

Forêts riveraines (Salicion albae), bois humides, marais.

Etage de végétation

collinéen à montagnard inférieur, maximales 1425 m à Mieussy dans la tourbière de Sommand, 1480 m sur la route de Flaine à Araches-les-Carroz et 1650 m à Vallorcine.

Répartition

Départementale

Espèce très fréquente sur une large moitié ouest départementale le long des rivières dans les marais ou bois humides des régions basses notamment dans la basse vallée de l'Arve. Sur les rives des Usses entre Frangy et Seyssel et au bord du Rhône vers Vulbens, ce saule forme de belles saussaies. L'espèce est assez fréquente sur les plateaux, au pied des chaînons jurassiens et sur les premières pentes humides des hautes montagnes calcaires. Elle est rare dans l'autre moitié est du département exceptée dans la vallée de l'Arve jusqu'à Passy.

Première observation départementale

Collectée entre "Nernier et Coudray" par Fauconnet en 1856 (G).

Herbiers

Ann : 3, G : 12, Jay : 3

Remarques

Le saule blanc est fréquemment planté dans les pâtures humides en limite de parcelles, au bord des petits ruisseaux et taillés en têtard. Des vestiges très utiles à l'avifaune subsistent sans aucun entretien sont dépérissants et condamnés à disparaître. Il n'est pas rare de rencontrer des individus qui dépassent m de diamètre. A Scientrier, un têtard de 2m50 de hauteur mesure 1m50 de diamètre vers la base et 2m30 au niveau de la tête. A Bassy, un individu de 4m de haut affiche 2m de diamètre à 2m du sol. Brûlé périodiquement, cet arbre remarquable est sur le point de disparaître. A Viuz-la-Chiésaz, un têtard de 3m de hauteur a un diamètre de 2m80 au niveau de la tête.

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: