Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Séneçon blanchâtre
Denis Jordan

Séneçon blanchâtre

Senecio incanus - L.

Asteraceae | Milieux rocheux, éboulis, falaises 

Plante vivace, haute de 5 à 15 cm, blanche-tomenteuse à tige polycéphale et à souche rampante émettant des feuilles blanches-tomenteuses, pennatiséquées, atténuées en pétiole. Inflorescence en corymbe compact constituée de 3 à 5 capitules de fleurs jaunes porté par un involucre blanc laineux.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AR

Biologie

  • Floraison : de juillet à août

Ecologie

Silicole : pelouses rocheuses (Caricion curvulae), débris de roche, pierriers stabilsés, rochers, moraines.

Etage de végétation

alpin, maximale 2950m dans le jardin de Talèfre et minimale, par avalaison 1100m au bord de l'Arveyron à Chamonix.

Répartition

Départementale

Le séneçon blanchâtre est une espèce fréquente dans le secteur granitique Mont-Blanc/Aiguilles-Rouges, assez fréquente sur les plus hauts sommets gréseux du Haut-Giffre, exceptionnelle ailleurs : dans le Chablais, uniquement sur le dôme siliceux des Hauts-Forts à Morzine (1859, Delavay et 1911, Briquet, G. et 1981 et 2009, Jordan) et Bornes-Aravis, au Reposoir "au dessus des chalets de Sommier" (1906, Bouchard, G) et au Grand-Bornand, pointe de Chombas (2010, Jordan).

Première observation départementale

Collectée au Brévent par Perrot en 1805 (G).

Herbiers

Ann : 14, G : 40, Jay : 3

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Ecrire le chiffre 5
Votre réponse: