Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Séneçon des Alpes
Denis Jordan

Séneçon des Alpes

Senecio alpinus - (L.) Scop.

Asteraceae | Zones humides de montagne 

Grande espèce vivace, haute de 50 à 120 cm, à tige dressée, striée et rameuse dans le haut. Les feuilles sont grandes, ovales-cordées, grossièrement dentées et plus ou moins aranéeuses en dessous. Elles sont toutes pétiolées à pétiole parfois muni de petits lobes sous le limbe. Fleurs jaunes tubuleuses et ligulées en capitules larges de 2 à 3 cm formant une inflorescence corymbiforme.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AR

Biologie

  • Floraison : de juillet à août

Ecologie

Hygrophile, nitrophile : mégaphorbiaies, reposoirs et voisinage des chalets d'alpage (Rumicio alpini), bois humides, bords des ruisseaux, souvent en colonies denses et compactes.

Etage de végétation

montagnard supérieur et subalpin, maximale 2065m vers les chalets de la Callaz, dans le massif des Cornettes de Bise et descend le long des cours d'eau.

Répartition

Française

En France, le séneçon des Alpes est propre au département de la Haute-Savoie.

Départementale

Le séneçon des Alpes, belle et grande espèce de groupements humides et nitrophiles, est une espèce fréquente dans le Chablais jusqu'à Bons-en-Chablais au nord-ouest, dans les Voirons (2011, Dubouloz) et dans la partie nord du Haut-Giffre autour de Samoëns. Cette espèce se retrouve en quelques points de Bornes-Aravis notamment au Reposoir et Grand Bornand et atteint sa limite extrême occidentale à Dingy-St-Clair dans le vallon d'Albon (1901, Beauverd, G, 1979-2011, Jordan). Entrainée par les cours d'eau, l'espèce déborde sur les massifs à St Paul en Chablais au bord de l'Ugine (1994, Jordan) sur le plateau de Gavot, à Publier dans la réserve naturelle de la Dranse (1995-2002, Jordan) dans le bassin lémanique et au bord de l'Arve à Vougy dans un site du conservatoire (2002, Jordan) pour la vallée de l'Arve.

Première observation départementale

Collectée au Brezon par Fauconnet en 1846 (G)

Herbiers

Ann : 5, G : 50, Jay : 10

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 0 + 1 ?
Votre réponse: