Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Sisymbre d'Autriche
Denis Jordan

Sisymbre d'Autriche

Sisymbrium austriacum - Jacq.

Brassicaceae | Milieux rocheux, éboulis, falaises 

Plante bisannuelle, haute de 15 à 60 cm, à tige rameuse, glabre. Feuilles inférieures pétiolées, pennatiparites à divisions triangulaires, les supérieures sessiles à divisions plus longues. Fleurs jaune or en grappe fructifère fournie se transformant à maturité en siliques longues de 2 à 4 cm, dressées portées par des pédicelles plus minces qu'elles.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AR

Biologie

  • Floraison : de mai à juin

Ecologie

Xérothermophile, tendance nitrophile. En Haute-Savoie, d'une manière quasi-exclusive en stations rocheuses chaudes bien exposées, souvent fréquentées par des animaux sauvages : balmes ou pieds de falaises. Très rare en pelouses sur sable ou rocailles.

Etage de végétation

collinéen à montagnard jusqu'à 1100, 1200m, maximale 1480m à Alex et 1650 m à Dingy-Saint-Clair dans le Parmelan.

Répartition

Départementale

Rare ou assez rare dans l'ouest et le sud-ouest du département. Dans le Chablais et le Haut-Giffre, sur la lisière de l'Arve à Bonneville et Magland, dans les Bauges uniquement dans la vallée du Chéran, sur Allèves et Cusy (1996-2008, Jordan). L'espèce n'y avait jamais été signalée auparavant. En Bornes-Aravis, dans le mont Veyrier et au Roc de Chère sur les vires dominant le lac (1982, Jordan) également dans les falaises du Parmelan (Chevassus in herbier J.F. Prost, 2008, Jordan), les Dents de Lanfon (2008, Jordan) et les rochers de la Tournette (1861, Delavay, G). Dans les chainons jurassiens : grand et petit Salève, cluse de la Caille, Mandallaz et val de Fier. Curieusement aucune observation dans le Vuache. Bassin lémanique à Chens-sur-Léman, sr un talus sablonneux à Tougues (1979, Jordan) et la cluse du lac d'Annecy, grèves du lac Joubert in Perrier (1 : 51).

Première observation départementale

Collectée dans les carrières de Veyrier par Chevallier en 1860 (G)

Herbiers

Ann : 1, G : 30, Jay : 3

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 0 + 1 ?
Votre réponse: