Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Spergulaire rouge
Denis Jordan

Spergulaire rouge

Spergularia rubra - (L.) J. Presl. et C. Presl.

Caryophyllaceae | Milieux rudéralisés 

Plante annuelle ou bisannuelle, pubescente, haute de 5 à 25 cm aux tiges couchée, rampante. Feuilles opposées, linéaires, glabres. Stipules membraneuses, longues et argentées. Inflorescence en cymes courtes lâches et feuillées composées de fleurs roses à 5 pétales aussi longs que les sépales.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AR M1

Biologie

  • Floraison : de mai à août

Ecologie

Nitrophile, silicole, typiquement rudérale : chemins pierreux, cours graveleuses, trottoirs, entre les pavés, milieux piétinés (Saginion procumbentis, Polygonion avicularis).

Etage de végétation

collinéen au subalpin jusqu'à 2000m, maximale 2200m à l'Aiguillette des Houches, dans la réserve naturelle de Carlaveyron.

Répartition

Départementale

Répartie sur trois unités géographiques à l'est du département. Mont-Blanc/Aiguilles-Rouges, espèce fréquente du fond de la vallée de Chamonix, à plus de 2200m. Chablais, Chatel au col de Bassachaux, 1780m (2010, Matringes) et Vacheresse, bord de route à 780m (2009, Legland). Bassin lémanique, mais seulement sur les communes de Thonon-les-Bains et Publier entre 375 et 445m. Observée pour la première fois en 1957 par Mermoud (G), l'espèce y est toujours présente (1973-2008, Jordan).

Première observation départementale

Collectée au col de Balme par Jack en 1840 (G)

Herbiers

Ann : 5, G : 10

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Ecrire le chiffre 5
Votre réponse: