Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Stellaire pâle
Denis Jordan

Stellaire pâle

Stellaria pallida - (Dumort) Piré

Caryophyllaceae | Milieux rudéralisés 

Plante verdâtre aux tiges de 5 à 40 cm. Feuilles rétrécies à la base, pétiole cilié. Fleurs en glomérules denses verdâtres aux pétales absents ou rudimentaires. Etamines de 1 à 3.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

R M2

Biologie

  • Floraison : de mars à mai

Ecologie

Xérothermophile, tendance nitrophile: pelouses sèches écorchées (Mesobromion), balmes, gravier, vieux murs, champs cultivés, vignes, décombres.

Etage de végétation

collinéen.

Répartition

Départementale

Espèce rare, cependant confondue avec S.media et négligée. Notée dans le Chablais à Saint Jeoire, dans le vallon du Risse (1899, Briquet, G.); dans les chaînons jurassiens, petit Salève, balmes (1966, Mermoud, G., 1988, Jordan); Mandallaz, montagne d'Age et mont de Musièges. Rare également dans les régions basses : bassin lémanique en plusieurs localités, bassin rhodanien à Frangy et Vallières, cluse du lac d'Annecy à Annecy-le-Vieux et vallée de l'Arve à Passy (1899, Briquet, G.).

Première observation départementale

Collectée à Crevin (Salève) par Chevalier en 1853 (G)

Herbiers

G : 6

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: