Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Trèfle marron
Denis Jordan

Trèfle marron

Trifolium spadiceum - L.

Fabaceae | Zones humides de montagne 

Plante annuelle, haute de 20 à 40 cm, à tiges dressées, non rameuses. Feuilles supérieures opposées, à 3 folioles toutes sessiles, denticulées. Stipules lancéolées-aigues. Inflorescences oblongues-cylindriques aux fleurs jaune doré puis brun foncé, longues de 5 à 6 mm. Calice à dents munies de longs poils.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AR

Biologie

  • Floraison : de juin à août

Ecologie

Hygrophile : prairies humides (Molinion), prairies tourbeuses et tourbières en parvocaricaies ou dans du molinion sur tourbe.

Etage de végétation

montagnard au subalpin, maximale 1950 m aux Houches, minimale 758 m dans un marais à Boëge et par avalaison 398 m au bord de la Dranse à Thonon.

Répartition

Départementale

Espèce assez fréquente en milieu humide calcaire dans le secteur granitique Mont-Blanc-Aiguilles-Rouges, le Chablais jusque dans la chaîne la plus externe des Voirons-Hermones, le Haut-Giffre et Bornes-Aravis mais seulement dans la partie nord-est de ce dernier. Aucune observation dans les Bauges. Ce trèfle est par ailleurs rare sur le plateau de Gavot, dans trois tourbières à Saint-Paul (1979-1983, Jordan) et sur le plateau des Bornes, dans deux tourbières à Menthonnex-en-Bornes (1984-1998, Jordan). Il est accidental dans le bassin lémanique à Thonon-les-Bains (2002, Gruaz).

Première observation départementale

Collectée au Reposoir près de la Chartreuse par Ducommun en 1853 (G).

Herbiers

Ann : 6, G : 60, Jay : 3

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Ecrire le chiffre 5
Votre réponse: