Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Trisète à panicules ovales
Denis Jordan

Trisète à panicules ovales

Trisetum spicatum (L.) K. Richter subsp. ovatipaniculatum - Hulten ex Jonsell.

Poaceae | Milieux rocheux, éboulis, falaises 

Plante vivace, haute de 10 à 25 cm, à tiges duveteuses sous l'inflorescence formant de petites touffes, à souche gazonnante. Feuilles courtes, acuminées. Inflorescence en panicule oblongue-ovale, longue de 1,5 à 3 cm composée d'épillets glabres, luisants, panachés de violet, de vert à 2 fleurs.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

R NM

Biologie

  • Floraison : de juillet à août

Ecologie

Pelouses, pierriers fins (Drabion hoppeanae), moraines, débris de roches.

Etage de végétation

alpin, minimale 2300m à Samoëns et maximale 2950m au sommet des Aiguilles-Rouges à Chamonix.

Répartition

Mondiale

Alpine pyrénéenne.

Départementale

Espèce rare dans le Haut-Giffre et le secteur granitique Mont-Blanc/Aiguilles-Rouges, très rare dans le Chablais : Chapelle d'Abondance, citée par Perrier (2 : 357) du massif des Cornettes de Bise, à retrouver; Morzine, crête des Hauts-Forts (1859, Delavay, G.) et "en immense quantité au sommet des Hauts-Forts" (1899, Briquet, G.), retrouvée en 2009 par Jordan mais l'espèce n'est plus en immense quantité et est devenue au contraire très rare.

Première observation départementale

Collectée "cimes pierreuses du mont Joly" par Perrier en 1861 (G)

Herbiers

Ann : 1, G : 14, Jay : 5

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: