Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Utriculaire négligée
Denis Jordan

Utriculaire négligée

Utricularia australis - R. Br.
U. australe ou U. neglecta Lehm.

Lentibulariaceae | Eaux libres 

Plante vivace, longue de 1 m, à feuilles longues de 2 à 8 cm, divisées en lanières denticulées et munies de 10 à 100 vésicules. Inflorescence en grappes composée de 3 à 15 fleurs jaunes or, longues de 12 à 18 mm, à pédicelles rougeâtres, 3 à 5 fois plus longs que les bractéoles en forme d'écailles. Lèvre inférieure de la fleur suborbiculaire, plane et étalée.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    NT Quasi menacée

Rareté départementale

R M1

Biologie

  • Floraison : de juin à août

Ecologie

Eaux calmes (Lemnion) : étangs, lacs, mares, bras morts des cours d'eau.

Etage de végétation

collinéen à montagnard inférieur, maximale 1060 m à Chamonix.

Répartition

Départementale

Espèce assez constante dans son écologie, présente dans la plupart des zones d'eau calme du département sans dépasser les 800-900 m d'altitude.

Situation de l'espèce en Haute-Savoie

Depuis 1827 à 1929, l'espèce a été observée dans 13 stations et depuis 1975, l'utriculaire australe a été notée sur 27 communes totalisant 35 stations dont une située en réserve naturelle et 5 dans des APPB. Dans la vallée de l'Arve qui compte un grand nombre de stations, dont la plus remarquable en importance est à Bonneville, l'espèce a bénéficié du creusement de nombreuses gravières pour les besoins de la construction de l'autoroute A42.

Première observation départementale

Collectée à Crevin au pied du Salève par Hermes en 1827 (G).

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: