Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Véronique mouron d'eau
Denis Jordan

Véronique mouron d'eau

Veronica anagillis-aquatica L. subsp. anagillis-aquatica

Scrophulariaceae | Zones humides de plaine 

Plante bisannuelle ou vivace, haute de 20 à 50 cm, glabre à souche rampante. Tige dressée, creuse, quadrangulaire. Feuilles opposées, lancéolées, longues de 2 à 7 cm, sessiles et dentées. Fleurs lilas veinées de foncé, en grappes multiflores opposées et insérées grâce à un long pédicelle axillaire. Capsule subglobuleuse.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

AR

Biologie

  • Floraison : de mai à septembre

Ecologie

Hygrophile, tendance nitrophile : bordure des cours d'eau (Glycerio-Sparganion), fossés, mares, étangs.

Etage de végétation

collinéen à montagnard inférieur.

Répartition

Départementale

Espèce assez fréquente dans le bassin lémanique, la vallée de l'Arve jusqu'à Passy, sur les plateaux. Elle est rare dans le bassin rhodanien, la cluse du lac d'Annecy et dans les hautes montagnes calcaires sans dépasser 900 m d'altitude.

Première observation départementale

Collectée à Pringy par Puget en 1859 (G).

Herbiers

Ann : 2, G : 13, Jay : 5

Remarques

Sur le flanc sud de la Mandallaz, dans la terre humide au pied des rochers, se rencontre une forme naine de 2,5 à 8 cm de hauteur, fructifiée avec des capsules portant de nombreuses graines (1980, Jordan). A Publier, dans la réserve naturelle de la Dranse, au bord d'une mare, un pied mesure 2m10 de hauteur, sa tige près de sa base atteint 2,3 cm de diamètre.

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 0 + 1 ?
Votre réponse: