Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Aethionema des rochers
Denis Jordan

Aethionema des rochers

Aethionema saxatile (L.) R. Br. subsp. saxatile

Brassicaceae | Milieux rocheux, éboulis, falaises 

Espèce vivace, haute de 5 à 20 cm, glabre et glauque à souche sous-ligneuse. Tiges ascendantes, simples ou rameuses, très feuillées. Feuilles glauques, entières, épaisses et courtement pétiolées. Les inférieures obovales, les supérieures linéaires lancéolées. Les fleurs rose-rouge parfois blanchâtres à pétales de 2 à 4 mm forment une grappe qui s’allonge au fur et à mesure de la floraison. Le fruit est une silicule plane, arrondie de 4 à 5 mm de diamètre, largement ailée.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

R M1

Biologie

  • Floraison : de avril à juin

Ecologie

Xérothermophile, calcicole : rochers, rocailles, pierriers.

Etage de végétation

collinéen à montagnard inférieur, maximale 1140m au mont Veyrier.

Répartition

Départementale

Rare et localisée dans le sud-ouest du département, cette espèce méridionale s'observe sur plusieurs secteurs géographiques dans des situations très sèches et chaudes. Dans la partie sud de Bornes-Aravis, à Thônes, Monette et au calcaire de Thônes (1866, Bouvier, G), dans le mont Veyrier où cette brassicacée atteint sa plus haute altitude départementale à 1140m (2002, Jordan) et de là sur toute la bordure méridionale du secteur bordant et dominant la cluse du lac d'Annecy jusqu'à Roc de Viuz à Faverges. L'espèce est plus rare dans les Bauges, à Duingt, Bredannaz (1910, Beauverd, G), la Thuiile, flanc est de Taillefer (1991-2002, Jordan) et Allèves, au dessus du chef-lieu (1999, Jordan). Elle est localisée dans les chainons jurassiens, au versant occidental du Vuache au mont Musièges (1891, Schmidely, G) toujours présente, dans la montagne des Princes au val de Fier (1895, Briquet, G) et à Seyssel "sous la roche" (1982, Jordan). L'atheionema quitte les reliefs pour se retrouver dans les sables ou graviers du bassin rhodanien à Frangy (1987) et Versonnex (1984, Jordan) et Annecy, au bord du Fier (1859, Puget).

Situation de l'espèce en Haute-Savoie

Rare espèce assez peu menacée en raison de son écologie qui l'a met à l'abri d'éventuelles destructions sauf dans le val de Fier où l'espèce est menacée par l'exploitation de la roche. Une localité est protégée par réserve naturelle, une seconde par APPB.

Première observation départementale

Collectée à Annecy "les bords du Fier" par Puget en 1859 (Ann).

Herbiers

Ann : 5, G : 22, Jay : 1

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: