Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Anemone du mont Baldo
Denis Jordan

Anemone du mont Baldo

Anemone baldensis - L.

Ranunculaceae | Milieux rocheux, éboulis, falaises 

Plante haute de 5 à 15 cm, velue. Feuilles basales divisées en lobes pétiolubés, incisés trifides. Verticilles de bractées semblables aux feuilles dans la moitié inférieure de la hampe. Fleurs solitaires blanches, diamètre 2.5 à 4 cm, composées de 8 à 10 tépales blanc velus en dehors.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Cotation UICN - Rareté régionale :
    LC Préoccupation mineure

Rareté départementale

C

Biologie

  • Floraison : de juillet à août

Ecologie

Calcicole : pelouses rocailleuses, rocailles, éboulis (Thalspion rotundifolii).

Etage de végétation

subalpin supérieur et alpin.

Répartition

Départementale

Espèce rare dans le Chablais : mont de Grange (1887, Briquet, G, 1980, Jordan), les Cornettes de Bise (1888-1920, Briquet, G, 1981, Gruaz), le mont Billat (1882, Schimdely, G) non retrouvée et le Roc d'Enfer (2007, Jordan). Assez rare dans le Haut-Giffre : désert de Platé, Tenneverge, Dents Blanches et Bornes-Aravis surtout dans les Aravis, quelques observations dans la chaîne du Bargy et une excentrée dans le massif de la Tournette où l'espèce découverte en 1861 par Delavay a été retrouvée en 1986 et 2010 par Jordan. Enfin, dans le secteur granitique Mont-Blanc-Aiguilles-Rouges, l'anémone du mont Baldo est seulement notée à l'extrême sud dans le secteur du Bonhomme (Perrier, G, 1988, Jordan).

Première observation départementale

Collectée sur la Tournette par Roux en 1800 (G).

Herbiers

Ann : 3, G : 30, Jay : 6

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Ecrire le chiffre 5
Votre réponse: