Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Choin noirâtre
Denis Jordan

Choin noirâtre

Schoenus nigricans - L.

Cyperaceae | Zones humides de plaine 

Plante vivace de 20 à 80 cm de haut, glabre, à souche fibreuse gazonnante. Feuilles atteignant au moins la demi-longueur des tiges. Feuilles raides, filiformes munies à la base de 2 ou 3 gaines noires luisantes. Inflorescence formée de 5 à 12 épillets noirâtres ovoïdes dépassés par la bractée obliquement dressée. Akène blanc, ovoïde, à soies très petites ou nulles.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

Biologie

  • Floraison : de mai à juillet

Ecologie

Calcicole : marais, prairies tourbeuses basses alcalines (Caricion davallianae), pentes humides sur tuf.

Etage de végétation

collinéen à montagnard inférieur, maximale 930m dans la tourbière de Pranbert à St Paul.

Répartition

Départementale

Espèce répandue et souvent dominante dans les bas marais alcalins des régions basses. En vallée de l'Arve, l'espèce est excentrée à Magland en bordure d'une gravière artificielle, quelques touffes notées le 4 déc. 1984 (Jordan). Elle est assez fréquente dans les marais et tourbières du plateau de Gavot, milieux qu'elle partage avec S. ferrugineus. Le choin noir ne pénètre que très rarement dans les massifs. Il est cependant noté à Taninges entre Jutteninges et Verdonnet, 650m (1960, de Leiris, Jay). Dans le Chablais et au mont Brezon s.d. Huet du Pavillon (G) en Bornes-Aravis.

Première observation départementale

Collectée "au bord des marais près Etrembières" par Rome en 1853 (G)

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 0 + 1 ?
Votre réponse: