Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Fleurs Gesse chiche
logo asters fiche

année 2011

Gesse chiche

Lathyrus cicera - (Willd.) DC.

Fabaceae | Champs, moissons 

C’est une plante annuelle de 20-60 cm de haut, glabre. La tige ainsi que les pétioles, sont étroitement ailés. Les feuilles sont composées, paripennées à 1 paire de folioles lancéolées ou linéaires, aiguës et leur extrémité se prolonge par une vrille rameuse. Elles possèdent des stipules lancéolées, égalant le pétiole. Les fleurs sont d’un rouge plus ou moins vif, parfois roses, assez grandes (10-13 mm) et solitaires, portées par des pédoncules plus longs que le pétiole. Ces fleurs possèdent un calice à dents plus longues que le tube et une corolle bilabiée, 1 fois plus longue que le calice. Le fruit est une gousse de 3-4 cm sur 8-10 mm, oblongues-comprimées, glabres. Les graines contenues dans la gousse sont anguleuses et atteignent 4-5 mm de diamètre.

Voir la fiche simplifiée Voir la fiche détaillée

Statut patrimonial

  • Liste rouge régionale :
  • Inventaire flore menacée 74 :
  • Présence en Haute-Savoie : carte

Biologie

C’est une thérophyte qui fleurit de mai à juillet. La pollinisation est effectuée par les insectes et la dissémination des graines est assurée par le vent.

  • Type biologique : Thérophyte picto
  • Floraison : de mai à juillet
  • Mode de pollinisation : entomogame
  • Mode de dissémination : anémochore
  • Type de reproduction : sexuée

Ecologie

La gesse chiche est une espèce héliophile et thermophile adventices des cultures sur sols calcaires, sablonneux ou rocailleux, également présente dans les pelouses sèches du Midi, des étages collinéen et montagnard, jusqu’à 1000 mètres d’altitude. Autrefois cultivée comme plante fourragère ou pour la consommation humaine, ces graines étant assez semblables aux lentilles, mais une surconsommation peut entraîner une maladie neurologique appelée « lathyrisme », due à une acide aminé toxique présent dans les graines du genre Lathyrus.

Etage de végétation

collinéen et montagnard

Répartition

Mondiale

C’est une espèce euryméditerranéenne, présente en Europe méridionale, Afrique du Nord jusqu’au Moyen-Orient, et introduite dans d’autres régions du monde.

Française

En France, l’espèce est présente dans le midi, et également ponctuellement connue dans l’Ouest et le Centre.

Régionale

En Rhône-Alpes, l’espèce est citée de tous les départements sauf la Loire et reste à confirmer en Savoie.

Départementale

En Haute-Savoie, l’espèce très rare a été observée 7 fois depuis 1854, dans des localités au pied de Bornes-Aravis, au pied du Salève, dans le bassin lémanique et le bassin rhôdanien, mais la dernière observation remonte à 1988 et l’espèce n’a pas été revue depuis.

Menaces & actions de préservation

Il ne semble pas qu’il y ait de menaces directes sur cette espèce si ce n’est des destructions ponctuelles de ses habitats et l’utilisation de pesticides. En Haute-Savoie, l’espèce était signalée de champs cultivés et de secteurs de décombres, habitats dont la stabilité est plutôt aléatoire.

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.

Question: Combien font 1 + 1 ?
Votre réponse: